by: Grow VC Group
Download PDF
image_pdfimage_print

A l’occasion du récent référendum, les électeurs britanniques ont indiqué leur souhait de voir leur pays quitter l’Union Européenne. Depuis les années 70, le Royaume-Uni fait pourtant partie intégrante de l’UE, et la procédure pour en sortir s’annonce complexe. Il va en effet falloir s’accorder sur des sujets délicats: par exemple la renégociation de l’actuel accord de libre-échange, ou l’éventuelle coordination et régulation des flux de personnes entre les deux territoires. Tout ceci ne manquera pas d’avoir un impact sur le secteur des services financiers, y compris sur les Fintechs et sur l’ensemble des acteurs de la ‘Digital Finance’.

Etant donné l’absence d’informations à propos de la future relation entre l’UE et le Royaume-Uni, il n’est pas possible pour le moment de réaliser une étude d’impact détaillée. Il est certain que les négociations à venir s’annoncent longues et compliquées, mais nous ignorons quel en sera leur contenu. Il se peut que le futur statut du Royaume-Uni au sein de l’UE s’inspire de celui de pays tels que la Norvège ou la Suisse, mais le Royaume-Uni pourrait également se distancer plus nettement des instances européennes et s’établir en tant que simple pays membre de l’Organisation Mondiale du Commerce. 

Il semble peu probable que les services financiers britanniques qui faisaient partie intégrante du marché commun européen, puissent continuer à opérer de la même manière. Du fait de nouvelles régulations concernant les passeports, il sera par exemple plus compliqué pour les entreprises britanniques d’offrir un niveau de service identique au sein de chaque pays d’Europe. Quel que soit le type d’accord qui sera éventuellement signé, il est certain que le Royaume-Uni ne pourra plus bénéficier des mêmes avantages que les pays membres de l’Union Européenne.

Grow Advisors, une entreprise membre du Grow VC Group, avait réalisé au mois d’avril une analyse des conséquences probables d’un Brexit pour le secteur de ‘Digital Finance’. Il en ressortait que les Fintechs se retrouveraient face aux difficultés suivantes :

  1. Difficulté accrue pour les Fintechs britanniques d’opérer au sein de l’UE ;
  2. Ne faisant plus partie de la zone de libre-circulation, il serait plus compliqué d’attirer des employés talentueux venant du reste de l’Europe ;
  3. Manque de ressources pour adresser les points précédents, et plus particulièrement pour gérer les nouvelles régulations et les permis de travail.

Plus généralement, la fin de la libre-circulation des personnes risque de décourager les entrepreneurs européens désirant s’installer à Londres. Leur choix pourrait donc se porter sur d’autres pays membres de l’UE, mais aussi sur l’étranger, et notamment les États-Unis.

L’Union des Marchés de Capitaux, récente initiative de l’UE pour construire un marché commun pour le capital disponible en Europe, propose une offre simplifiée de services financiers et assiste les organisations européennes lors de levées de fonds. Cette initiative s’avère particulièrement importante pour les PME, leur permettant de lever des fonds plus facilement, et donc d’être plus à même de rivaliser avec leurs homologues étrangères. La ville de Londres était jusqu’à présent une fervente supportrice de ce projet, et Lord Hill (commissaire européen à la stabilité financière), était à sa tête. Lord Hill a choisi de démissionner à l’annonce des résultats du référendum, et il s’avère aujourd’hui peu probable qu’un Royaume-Uni ne faisant plus partie de l’UE puisse intégrer une Union des Marchés de Capitaux.

Le Grow VC Group opère de manière globale, et a toujours considéré Londres comme une place financière de premier plan et comme un hub pour les Fintechs. A ce titre, nous avons des entreprises (et donc des employés) dans le Royaume-Uni. La complexité de la situation actuelle est renforcée par le manque d’information à propos des nouvelles relations entre le Royaume-Uni et l’UE ; cette complexité s’illustrant notamment par l’incertitude liée au futur statut de l’Ecosse. Etant donné l’importance du marché européen, qui compte environ 500 millions de personnes (ce qui est en fait le plus grand marché commun), cette situation s’avère d’autant plus problématique. Nous avons également observé une émergence soutenue du secteur de ‘Digital Finance’, et la création de nombreuses Fintechs européennes. Conséquemment, nous avons décidé d’intensifier notre présence au sein de l’UE, tant en termes d’investissements qu’au niveau opérationnel. En parallèle, nous continuons de développer nos activités aux États-Unis ainsi que sur les marchés asiatiques.

Le Grow VC Group compte annoncer dans un futur proche la création de deux nouvelles opérations sur le territoire européen. Il ne nous reste plus qu’à décider de leur emplacement, et de la juridiction sous laquelle leurs activités prendront place. Pour faire ceci, nous évaluerons avec attention les facteurs suivants :

  1. Fonctionnement des marchés ;
  2. Cadre législatif ;
  3. Coûts d’exploitation ;
  4. Crédibilité de la place financière;
  5. Disponibilité d’employés qualifiés.

Nous estimons que cette démarche est actuellement partagée par de nombreux acteurs financiers, que ce soit pour la création de nouvelles opérations sur le sol européen, ou pour des opérations existantes basées au Royaume-Uni. Nous espérons que la future relation avec l’UE sera rapidement clarifiée, et que les termes d’un accord seront rapidement connus. En effet, la stabilité et la prévisibilité sont deux piliers essentiels pour que des entreprises puissent se créer, et ensuite se développer. Mais nous espérons également que le Royaume-Uni en général, et Londres en particulier, continueront de jouer un rôle de premier plan. Notamment en accueillant des Fintechs et en contribuant à développer le secteur de ‘Digital Finance’ sur le continent européen.

Paris fintech

Photo: Wikipedia.


Learn More About Grow VC Group Companies

Crowd Valley, Startup Commons, Kapipal, Grow Advisors, TradeUp Fund, Deal Index, Crowdcitee, p2p Safety, Crowd Index Fund, Commoditarian

Join Our Team

We are always looking for talented, entrepreneurial and driven doers to join our growing global group of companies in various positions and locations around the world. If you think you have what it takes, apply now!


Other posts you may enjoy

About the author

Grow VC Group The Grow VC Group is the world leading, global pioneer of securities crowd funding, peer to peer marketplaces, new investment models and global business development. Established in 2009, the Group has developed new investment models on six continents and continues to innovate the global market.

Tags: , , , ,

This entry was posted on Tuesday, June 28th, 2016 at 1:52 pm and is filed under Business Updates. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.